2 articles

En quête de notre passé !...

Par ADMIN GagarinePublié le 15 juil. 2017 à 20:37 ♦ Mis à jour le 15 juil. 2017 à 20:38

Lundi 28 novembre 2016, l’ensemble des élèves de 5ème s’est rendu à la Maison de l’Archéologie de Dainville pour découvrir ce nouveau lieu dédié aux recherches archéologiques de la région. Dans le cadre de l’EPI « Traces antiques et pas en toc », les élèves ont ainsi visité l’exposition « En quête de notre passé », qui avait pour ambition de mettre en lumière les découvertes réalisées par les archéologues du Département depuis 2007 et de dévoiler toutes les facettes de leur incroyable métier. Les élèves étaient surpris de découvrir le passé gallo-romain des villes d’Harnes et d’Hénin-Beaumont. Ils ont ainsi pu approfondir le fruit de ces recherches en cours de latin et de français.

 

Voici d’ailleurs leur analyse du titre de l’exposition menée avec Mme Soubité, professeure de lettres.

 

·    « Les archéologues enquêtent sur notre histoire pour nous ouvrir la clé du passé. » (Rayane et Ayoub, 5ème2.)

·    « Un archéologue a besoin de la clé qui ouvre les portes du passé pour mener son enquête et écrire l'histoire ». (Florian et Clément, 5ème2.)

·    « Si tu ne sais pas où tu vas, regarde de où tu viens. » La découverte de la clé du passé mènera à savoir comment l'histoire a évolué grâce à la fouille des temps anciens. Le passé sert à avancer ». (Gauthier, 5ème2.)

·    « Il trouve une clé et ouvre la porte. L'archéologue mène son enquête pour passer de l'autre côté de l'histoire. »  (Robin et Sébastien, 5ème2.)

·    « Les archéologues enquêtent sur l'histoire de notre passé. Quand on détient la clé, on peut ouvrir la porte de notre futur. » (Magdalena et Sofia, 5ème1.)

Un atelier pratique accompagnait la visite. En bon bâtisseurs, les élèves ont essayé de construire des structures romanes et gothiques après avoir abordé les découvertes sur le site de Saint-Omer, site riche pour ses vestiges du Moyen-Age et en lien avec le programme d’Histoire de 5ème.

Garde à Vous !

Par ADMIN GagarinePublié le 15 juil. 2017 à 20:06 ♦ Mis à jour le 15 juil. 2017 à 20:13

Ou « expedite ! » devrions-nous dire !

C’est avec cet ordre en latin que notre légionnaire d’un jour a accueilli nos latinistes de 4ème !

Jeune recrue, vous n’avez qu’à bien vous tenir : le mot d’ordre pour entrer dans la légion romaine est la DISCIPLINE !

Le jeudi 10 novembre 2016, Nicolas, médiateur pédagogique du musée de Bavay, a présenté le fonctionnement de l’armée romaine. Ce prolongement concret à une séquence de cours sur les guerres puniques (les guerres qui opposèrent Rome à Carthage au IIIe siècle avant J.C.) permet de passer en revue le système militaire antique : l'équipement, la vie du camp, l'organisation, le recrutement, le salaire, les combats, les récompenses, les punitions, les techniques de combat... Les élèves restent surpris devant la bourse de deniers du légionnaire qui se vide au fur et à mesure des taxes à retirer (vêtement, loyer, repas, épargne…).

Et le légionnaire a su aussi captiver l’attention des jeunes en les mettant en situation ! Ainsi, les élèves, « transformés en soldats », ont obéi aux ordres de leur centurion pour réaliser quelques manœuvres. Ils avaient tout intérêt à ne pas confondre « laxate » (au repos) avec « expedite » (garde à vous) ! Certains ont été tirés au sort pour combattre : « Vous avez droit à une mort digne : la mort par le glaive. ».

 

 

 

 

 

 

Page 1 / 1

Haut de la page